Les Archives : + de 170 tatouages disponibles, en mars uniquement.

Un Deejo sacré signÉ par un artiste consacré

01/09/2023

Pour sa troisième collaboration avec les tatoueurs les plus talentueux du XXIème siècle, Deejo accueille Jondix.  

(Re)Connu pour sa grande maitrise de l’art du tatouage depuis une vingtaine d’années, l’artiste britannique qui sévit à Londres dans son studio « Seven Doors Tattoo » l’est sans doute tout autant pour ses œuvres qu’il expose dans les galeries les plus prestigieuses. 

Guitariste accompli, passionné de rock métal, Jondix aime également décliner son travail sur des pochettes de disques pour des groupes qu’il côtoie comme High on Fire, Grand Magus, Neurosis, Tool, Black Sabbath, Electric Wizard et bien d’autres. Jondix ne rate jamais non plus une opportunité d’imprimer son style singulier sur des objets chargés d’âme : après une guitare pour Fender, une pédale Wah pour Jim Dunlop, un Stormtrooper pour Star Wars ou le réservoir d’une moto pour Indian Motorcycle, c’est sur la lame d’un couteau Deejo qu’il a choisi de laisser son empreinte indélébile. 

Stormtrooper x Jondix

 Indian Motorcycle x No Regrets

Influencé par la géométrie sacrée, l’ésotérisme, le mandala, la science-fiction et le tatouage traditionnel, cette création exclusive reflète les thèmes spirituels et mystiques qui lui son chers et qui l’inspirent sur un Deejo hors norme, tatoué pour l’occasion de la pointe de la lame jusqu’au bout du manche.


A commander exclusivement du 1er septembre 2023 au 29 février 2024, les yeux grand ouverts!

Vous aimerez peut-être aussi

La petite histoire du tatouage

Longtemps marginal, le tatouage n’est plus l’apanage des malfrats ou des voyageurs au long cours. Pratiqué à toutes les époques et dans le monde entier, l’art du tatouage (du polynésien « Tatau ») remonterait à -1300 avant JC. Il s’agissait alors de colorier la peau pour marquer les étapes importantes de sa vie. 


Au moyen âge et jusqu’à la fin du XIXème siècle, le tatouage, considéré comme un symbole païen, est interdit par l’église partout en Europe. Il est alors surtout l’apanage des marins et des prisonniers, plus particulièrement en Russie où les détenus n’hésitent pas à détailler sur la peau leurs faits d’armes criminels… 


Le tatouage, longtemps pré carré des gangs et des mauvais garçons, s’installe dans la pop culture à partir des années 80, alors promus par des stars de la musique du rock, du punk, puis du rap.

Tatouage magazine

Cette collaboration n’aurait pas pu voir le jour sans Tatouage Magazine et ses 2 fondateurs, amis et associés, Jérôme Pierrat et Mikael de Poissy qui ont proposés à Deejo de fédérer au cours des 2 prochaines années 12 des plus célèbres tatoueurs au monde autour d’une collection exclusive qui verra décliner tous les 2 mois le talent de ces artistes hors normes sur les lames des couteaux Deejo. Deejo et Tatouage magazine vous donnent rendez-vous dans chaque numéro et sur leurs sites internet respectifs pour découvrir les coulisses de cette collection exceptionnelle.